Ville hôte

Saint-Dié

Saint-Dié-des-Vosges, entre patrimoine et innovations
élection Miss Lorraine Saint Dié Logo Ville de Saint Die

Dans la Région Grand Est, à 2 h 20 de Paris en TGV, non loin de l’Allemagne, de la Suisse et de la Belgique, Saint-Dié-des-Vosges, ville de moyenne montagne et capitale du Massif vosgien fondée en 669, possède de beaux atouts. Le premier d’entre eux, c’est bien évidemment un cadre naturel exceptionnel. D’une altitude allant de 310 à 901 m, la ville de Saint-Dié-des-Vosges sert sur un plateau promeneurs et touristes. Ses quatre massifs aux physionomies différentes proposent près de 400 km de sentiers balisés à parcourir à pied ou à VTT, en mode rando ou trail, à l’ombre des sapins ou jusqu’aux roches les plus élevées. Cette montagne généreuse est une bouffée d’espoir pour la valorisation du territoire, portée par un Office de tourisme intercommunal que l’on a professionnalisé afin de pouvoir développer des produits de découverte et encore améliorer l’offre touristique, le tout dans une démarche Qualité volontaire et dynamique.

Pour autant, les ressources de Saint-Dié-des-Vosges ne reposent pas uniquement sur sa richesse environnementale. Le patrimoine historique déodatien est fort d’un ensemble cathédral bâti en gré rose typique des Vosges, de vitraux contemporains uniques en Europe, de la seule usine conçue par l’architecte visionnaire Le Corbusier et de son hypercentre est labellisé « Patrimoine du XXe siècle » pour la richesse de son architecture. Ville d’histoire, son regard reste cependant résolument tourné vers l’avenir.

Comme beaucoup de villes du département, Saint-Dié-des-Vosges et ses 22 000 habitants ont dû tirer un trait sur l’industrie textile. La première sous-préfecture des Vosges a la volonté de séduire de nouvelles entreprises, des audacieux qui apprécient sa situation géographique au carrefour des grands axes européens servie par des outils de désenclavement que sont le tunnel Maurice-Lemaire, le TGV ou encore la RN57 qui retrouve l’A31 en moins d’une heure. Autre atout, la fibre optique qui desservira 100 % de la ville avant 2020…

L’entreprise de biochimie Salveco ou l’imprimerie L’Ormont sont les fers de lance d’une économie résolument optimiste et innovante. L’innovation, socle sur lequel la ville veut bâtir son avenir. Saint-Dié-des-Vosges est le berceau de différents procédés numériques brevetés de conception additive par Stratoconception développés par le CIRTES. Parce que beaucoup ont compris que les montagnes ne sont pas signes d’obstacles. Elles offrent au contraire un cadre de vie rassurant, agréable, un écrin dans lequel on se sent bien et dans lequel on ne manque de rien : Saint-Dié-des-Vosges, c’est 14 structure culturelles, 40 établissements scolaires et universitaires, 41 structures sportives, 175 clubs et associations…

Ville verte et soucieuse de la préservation de son environnement, Saint-Dié-des-Vosges, ville centre d’une agglomération de 80 000 habitants, sait recevoir ses hôtes dans un cadre toujours rempli de fleurs, d’arbres et d’eau. Aujourd’hui plus que jamais, elle veut être fidèle à sa réputation et présenter son visage le plus beau, le plus agréable et le plus réaliste aussi.

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur tumblr
Partager sur email
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp